Search ico smartphoneCross ico smartphone
443x590

IFC, l'âme sandwich

Arseine Brauch

(0)

Lire sur le web

Pour profiter pleinement de l’expérience Youboox, téléchargez l’application

Téléchargez l'appli Youboox sur l'App storeTéléchargez l'appli Youboox sur Google Play
IFC, l'âme-sandwich Bonjour, Je propose à votre curiosité le roman que j’ai réalisé pour ma cliente, responsable d’une maison d’accueil pour polyhandicapés. Pour distancier les protagonistes de leur passé, j’ai fait le choix d’écrire, plutôt qu’une autobiographie, un polar où la fiction rejoint la réalité, ou l’inverse, de façon troublante. « Roman vrai », vrai-faux roman au plein sens du terme, L’âme-sandwich est une construction totalement fictive à partir d’éléments rigoureusement authentiques, tous vécus par des personnages eux-mêmes directement issus de la réalité. En voici l’argument. Récit d’investigation réaliste et psychologique, ‘longue de comptoir’, énigme humaine aux implications scientifiques sur fond de débat sur le réchauffement climatique, IFC, L’épreuve du mort se déroule au café-hôtel de la Liberté à Girange, dans une Lorraine désertée par la sidérurgie. Adrien Favrot, prestigieux professeur de l'institut d'écologie de l'université de Luxembourg, y est retrouvé mort dans sa chambre. Tout laisse à penser qu'il s'agit d'un suicide assisté par ordinateur... Anne Favrot, psychanalyste, l’aînée des filles du ‘suicidé’, prend l'attache de François Lonhardt, un de ses anciens clients, ex-inspecteur de police mis au placard pour alcoolisme, prometteur mais raté et mal dans sa peau, reconverti dans les enquêtes privées. Il se rend sur les lieux et y fait la connaissance de Solange Wroter, la tenancière, personnage haut en couleur, excentrique, flanquée de la petite Sophie, gamine livrée à elle-même dans les miasmes d'un univers agonisant... Ce qui n'était qu'une enquête privée menée avec une extrême lassitude par un ex-officier de police fini avant d'avoir commencé va peu à peu se transformer en énigme : Comment cet homme paillard et fort en gueule a-t-il pu vouloir mettre fin à ses jours ? C'est alors que François Lonhardt, en bon pilier de bistrot, reçoit une bien étrange confidence d'un certain Gaston, compagnon de beuverie, peu avant la fermeture du café de la Liberté : on aurait ‘manipulé le cerveau’ de Favrot la nuit du ‘suicide’… Qui ? Comment ? Pourquoi ? Lonhardt n’en tirera rien de plus. N’importe quel privé plus tempérant aurait méprisé ces divagations d’ivrogne. Pas lui, bien sûr, qui espère secrètement tirer profit de sa soûlographie… Mais quoi, qui chercher ? Un rebondissement ahurissant lui arrive alors en pleine figure : gueule de bois surréaliste, François reçoit un coup de fil… du mort ! Bien à vous et très cordialement, en vous souhaitant une excellente journée. Agnès Cochet est directrice de maison d’accueil pour polyhandicapés. Arseine Brauch est écrivain privé, correcteur-rewriter et nègre. Tél. 06 63 55 56 09.

Editeur

Lirevie

Langue

Français

Pages

191

Taille

15 MB

Date de parution

19/10/2015

Catégories

Romans & fictions, Policier, Top des Romans