Search ico smartphoneCross ico smartphone
443x590

Bérénice

Henri Lacombe

(0)

Lire sur le web

Pour profiter pleinement de l’expérience Youboox, téléchargez l’application

Téléchargez l'appli Youboox sur l'App storeTéléchargez l'appli Youboox sur Google Play
Bérénice est professeur des écoles, Paul aussi, mais Paul devra affronter les aléas de la vie et surtout un crime, un vol et une affaire de spiritisme pas banale.\nLes personnages hauts en couleurs vous distrairont et vous feront passer un très agréable moment.\n \nCette nuit du samedi au dimanche ne fut pas comme la précédente. Elle fut agitée. Il vit la tête de Bérénice dans le corps de Mademoiselle Picquepandoue, le tout courant follement sur la table du restaurant en faisant la poule, ou le canard, comme on veut. Les assiettes jouaient des cymbales, les couteaux se battaient en duel et les fourchettes jouaient de la harpe avec leurs dents… ! Et d’un coup la porte s’ouvrit, laissant entrer une horde de gamins hurlants et qui, vite, très vite se transformaient en cochons, moutons, et autre animal, même que l’un prit la tête de Monsieur Lapointe, le directeur de l’école.\n ...\nElle commença son récit « En rentrant de la chasse, hier après-midi, le père d’Augustin a trouvé sa femme parterre, qui gisait dans une mare de sang. Elle avait un couteau de cuisine planté dans le ventre. » Gisèle se mit à pleurer ce qui émut Paul. « Et la suite, que savez-vous ? ». Elle leva la tête vers Paul et lui dit « C’est tout, c’est affreux, le petit Augustin était devant sa mère. Puis quand son père est arrivé, il s’est enfui. Personne ne sait où il est. C’est affreux, Paul, c’est affreux ! ».\n ...\nPaul eut un choc en la voyant, « qu’elle est petite, qu’elle a vieilli ». Cinq années se passent et les gens peuvent changer à ce point ?\nIl garda cependant son sourire figé pour ne rien laisser paraître et prit sa mère dans ses bras d’une grande et longue étreinte, puis la couvrit de baisers. Maman, ça fait si longtemps que je ne t’ai pas tenue dans mes bras.\nPas un mot, pas une parole, mais des larmes, c’est tout ce qui sortit du visage passé de Lucile. À ce moment-là, il se jurait que jamais il ne repartirait, mais au fond, il le savait, ce n’était pas possible

Editeur

Books on Demand

Langue

Français

Pages

76

Taille

183 KB

EAN

9782322078585

Catégories

Romans & fictions, Romans, Top des Romans