Search ico smartphoneCross ico smartphone
443x590

Bad dog

Frédérique Trigodet

(0)

Lire sur le web

Pour profiter pleinement de l’expérience Youboox, téléchargez l’application

Téléchargez l'appli Youboox sur l'App storeTéléchargez l'appli Youboox sur Google Play
Une femme amoureuse à l’extrême voit son couple se déliter à cause de l’’irruption d’un chien… Il ne faisait que jouer avec son Gus. Parfois, ils partaient se promener pendant des heures. Au retour, le chien m’ignorait. Je n’appartenais pas à leur monde. Ils s’adoraient. Moi, je devenais de plus en plus transparente. On voyait les veines courir sous ma peau, comme les nervures sur les feuilles des arbres bleus quand ils dépérissent. Un soir, ils ne sont pas rentrés. Voici le 2e volet des American stories signées Frédérique Trigodet. On y retrouve la même qualité d’écriture au service du récit. Les personnages dérisoires sont toujours aux prises avec de noires destinées faites de frustrations, jusqu’au stade criminel ultime. EXTRAIT Un jour, mon homme est arrivé en portant le chien dans ses bras. C’était un chiot, un bébé colley, avec une tête d’ourson. Il a dit : « Il s’appelle Gustave, mais si tu préfères, on peut l’appeler Gus. » Son sourire n’était plus pour moi, je l’ai bien vu. Très vite, il y a eu ce chien entre nous. Au début, il était adorable avec sa petite bouille. J’avais même envie de le câliner. Mais il ne voulait jamais, me mordillait la main et les chevilles. Puis, il s’est mis à m’aboyer dessus dès que nous étions seuls tous les deux. Ce chien ne pouvait pas me sentir. Il était jaloux, exclusif. Il suivait mon homme partout et faisait comme si je n’existais pas. Et lui ne se rendait compte de rien. À PROPOS DE L'AUTEUR Collectionneuse de petits boulots le jour (nounou, pigiste, animatrice…), Frédérique Trigodet écrit des nouvelles le soir, voire la nuit. Le reste du temps, se dope au café dans les bars et rêve d’habiter en Bretagne, si possible au vert. Collectionneuse de surnoms (Fred ou SuperNounou au quotidien, EmmaBovary sur le net, « Madone des bistrots » pour Sylvette H.). A toujours un mal fou à trouver des noms pour ses personnages. Collectionneuse de publications en revues ou recueils collectifs ainsi que de lettres de refus d’éditeurs. A animé le fanzine littéraire « Pr’Ose ! » (nouvelle et texte court) pendant huit ans. Collectionneuse d’instants et de mots (le « éparpillé façon puzzle » d’Audiard dans « Les Tontons flingueurs » par exemple…). S’occupe d’ateliers d’écriture et tente d’en faire son métier.

Editeur

SKA

Langue

Français

Pages

7

Taille

384 KB

Date de parution

08/09/2017

EAN

9791023406450

Catégories

Romans & fictions, Thriller, Top des Romans