Search ico smartphoneCross ico smartphone
443x590

Le ministère des Affaires extérieures du Canada : Volume III : Innovation et adaptation, 1968−1984

Greg Donaghy, Mary Halloran, John Hilliker

(0)

Lire sur le web

Pour profiter pleinement de l’expérience Youboox, téléchargez l’application

Téléchargez l'appli Youboox sur l'App storeTéléchargez l'appli Youboox sur Google Play
En 1968, le ministère des Affaires extérieures du Canada est en état de siège. Terminées les décennies de croissance et de succès diplomatiques de l’après-guerre. La technologie et la libéralisation des échanges annoncent une ère de mondialisation. Devant les chocs pétroliers et l’inflation galopante, l’économie est en désarroi. La mondialisation s’invite au programme des affaires internationales en y ajoutant de nouveaux dossiers : droits de la personne, notamment ceux des femmes, énergie, science et technologie, environnement, révolutions et terrorisme à l’échelle mondiale. Le nouveau premier ministre, Pierre Trudeau, adhère à cette mutation.  
Ébranlé, le ministère peine d’abord à résister aux fortes pressions intérieures, politiques et économiques. Pendant les années 1970, toutefois, il parvient peu à peu à retrouver sa pertinence. Il se concentre sur une diplomatie d’ordre économique et invente des mécanismes administratifs qui lui permettent de concilier une perspective naturellement ouverte sur le monde avec les préoccupations particulières du gouvernement sur le front intérieur. 
Chemin faisant, les Affaires extérieures contribueront à la formulation de politiques innovantes au regard des principaux enjeux de l’époque, notamment les missions de maintien de la paix des Nations Unies, la décolonisation, le dialogue Nord-Sud, le Moyen-Orient, la crise des otages en Iran et les dangers incessants de la Guerre froide.By 1968, Canada’s storied Department of External Affairs was under siege. The postwar decades of steady growth and diplomatic accomplishment were over. Technological change and trade liberalization were ushering in a new era of globalization. The economy slumped and stagnated. Globalization stretched the international agenda, adding novel issues: human rights and woman’s rights; energy, science, and technology; the environment; and global revolution and terrorism. The new Prime Minister, Pierre Trudeau, encouraged the Department of External Affairs to keep up with the times. 
External Affairs initially reeled under the assault, struggling to respond to the enormous political, economic, and domestic pressures of the era. Through the 1970s, however, it steadily reclaimed its relevance. It focused more of its efforts on economic diplomacy and found the administrative mechanisms required to reconcile its traditional global outlook with the government’s domestic preoccupations, finally merging with the Trade Commissioner Service in 1982. 
Along the way, External Affairs helped craft innovative policies to respond to the dominant challenges of the era, including UN peacekeeping, decolonization and the North-South dialogue, the Middle East and the Iran Hostage crisis, and the ever-dangerous Cold War.

Editeur

Les Presses de l'Université d'Ottawa

Langue

Français

Pages

652

Taille

22.9 MB

Date de parution

07/06/2017

EAN

9782760324947

Catégories

Politique, Sciences humaines