Search ico smartphoneCross ico smartphone
443x590

Tisser les voix

Rachel Bouvet

(0)

Lire sur le web

Pour profiter pleinement de l’expérience Youboox, téléchargez l’application

Téléchargez l'appli Youboox sur l'App storeTéléchargez l'appli Youboox sur Google Play
Résumé Une femme perd sa voix. Elle écrit pour reprendre possession de son corps abîmé. Elle chemine ainsi, s’ancre par l’écriture dans sa voix intime, qui résonne avec d’autres silences et paysages de terre, d’eau... La guérison est amorcée avec cette symphonie de voix. Une multitude de visages, de corps et de voix se tissent et se racontent à travers les routes qui n’en finissent pas. Ce livre est un grand silence, une halte entre nous et le vivant ; un bruissement qui dit la relation, la tendresse, l’existence, d’où la musique des mers, des fleuves et des forêts. Extrait « Après m’être amarrée à ce lac, après avoir tissé des liens avec autrui sur la base de cet espace partagé, j’ai fini par lui accorder une place privilégiée parmi les lieux du monde. D’où me vient ce désir de retourner au lac Marie-Le Franc chaque année en y amenant à chaque fois des personnes différentes, des gens du Québec, de France, de Belgique ? À l’été ou à l’automne, suivant un rythme régulier, la marée dépose au bord du lac des gens d’ici et d’ailleurs. J’ai la nette impression que tout cela dépasse de loin ma propre volonté et que l’endroit lui-même est désormais soumis au mouvement du ressac. Le lac s’est ouvert au vent du large, il est devenu dans mon esprit un lac transatlantique. » Point de vue de l'auteure Tisser les voix répond au mouvement général qui traverse le livre. Quand j’ai perdu la voix, je me suis mise à écrire, mais aussi à écouter davantage. J’ai fait plus de place à la parole des autres. Quand je tisse les voix, la mienne se fonde dans un ensemble, elle va à la rencontre des autres, c’est ce mouvement qui me permet d’avancer. Quand la voix se brise, quand elle s’absente, il faut tout reconstruire, cela ne peut se faire que dans l’intimité. Apprivoiser le silence. L'auteure Originaire de Bretagne, Rachel Bouvet a émigré au Québec après un séjour en Égypte. Sa fascination pour le désert, la mer et la forêt l’a poussée vers la géopoétique. Professeure au département d’études littéraires à l’UQÀM, elle a publié des essais et des récits.

Editeur

Mémoire d'encrier

Langue

Français

Pages

69

Taille

1.26 MB

Date de parution

06/03/2019

EAN

9782897125998

Catégories

Romans & fictions, Géographie, Littérature, Savoirs & cultures