Search ico smartphoneCross ico smartphone
443x590

Une Gale sous la peau

Daniel Jacquier

(0)

Lire sur le web

Pour profiter pleinement de l’expérience Youboox, téléchargez l’application

Téléchargez l'appli Youboox sur l'App storeTéléchargez l'appli Youboox sur Google Play
Les deux enquêtes policières sont prétexte à montrer que deux suspects ne se valent pas. L’action se déroule entre septembre 1991 et mars 1992, en Isère. La police scientifique est balbutiante. Arte s’appelle La Sept. Première moitié du roman : parce qu’il est au mauvais endroit au mauvais moment, Jacques Vaudou, agriculteur, veuf, la quarantaine, se retrouve accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis ; parce que l’inspecteur principal chargé de l’enquête ne brillera pas par son intelligence, il en découlera des invraisemblances, des erreurs de jugement préjudiciables à Jacques. Ce dernier découvrira alors la célébrité du suspect, le pouvoir de la presse qui n’enquête pas, le quant dira-t-on, l’opprobre qui le submerge. Béatrice, sa femme, ainsi que Lili, sa fille, sont mortes, fauchées un an plus tôt par un chauffard. Ils continuent pourtant de dialoguer avec la première tout au long du livre. On comprend qu’il ne s’est pas vraiment remis de ce drame. Malgré son athéisme et son pacifisme, il a deux amis : un ancien para d’Indo et le curé. Le hasard l’innocente. Seconde moitié : La vie semble reprendre son cours. Mais ce que le hasard nous, il peut le dénouer. Jacques rencontre fortuitement le journaliste qui avait couvert son affaire. Sa femme surtout aussi. L’attirance est réciproque. Il cocufie celui-là. Ça pourrait suffire à son bonheur. Mais lui ne peut plus vivre heureux dans ce monde. Mieux, une sombre affaire immobilière dans son village sur fond de corruption va lui fournir le prétexte ainsi que la victime de sa vendetta. Dans le déroulé de la machination que Jacques va monter contre ceux qui l’ont précédemment sali, on retrouvera les protagonistes de la première moitié. Avant la chute finale. Conclusion : la présomption d’innocence sera fonction du préjugé favorable ou non dont le suspect bénéficiera dans l’opinion. La lumière médiatique braquée sur deux actes similaires ne projettera pas la même ombre sur leurs auteurs. Certains auront le droit d’être coupables, d’autres pas. L’inégalité entre les hommes est là aussi. Le genre ? Disons polar sociétal.

Editeur

Iggybook

Langue

Français

Pages

150

Taille

3.63 MB

Date de parution

28/05/2018

EAN

9782956255918

Catégories

Romans & fictions, Policier, Thriller, Top des Romans