Original

À découvrir sur Youboox

252x342

Miss Waters

H. G. Wells, Henry D. Davray, Bronisław Kozakiewicz

La Gibecière à Mots

H. G. Wells (1866-1946) "Les atterrissages de sirènes qu’ont jusqu’ici mentionnés les chroniques sont entachés d’invraisemblance. Et même les détails circonstanciés qui nous sont donnés à propos de la sirène de Bruges, si habile aux travaux de dames, laissent des doutes aux sceptiques. Je dois avouer que, l’année dernière encore, je professais une incrédulité absolue sur ce genre d’aventures. Mais maintenant, en face des faits indiscutables qui se sont produits dans mon voisinage immédiat, et dont Melville, de Seaton Carew, mon cousin au second degré, fut le principal témoin, j’entrevois ces vieilles légendes sous un jour tout différent. Cependant, tant de gens se sont efforcés d’étouffer cette affaire que, n’étaient mes enquêtes personnelles très complètes, on se serait, dans une dizaine d’années, heurté aux mêmes obscurités qui rendent si malaisément croyables toutes les légendes similaires. À l’heure actuelle même, beaucoup d’esprits restent perplexes. Les difficultés qui s’opposèrent à l’étouffement complet de cette affaire étaient exceptionnelles, et la façon dont elles furent en grande partie surmontées prouve combien impérieux sont les motifs qui poussent à garder secrètes des histoires de cette sorte. Dans le cas actuel, la scène où se déroulèrent ces événements n’a rien d’obscur ni d’inaccessible. Le drame prend naissance sur la plage, à l’est de Sandgate Castle, dans la direction de Folkestone, et il se dénoue également sur la plage, non loin de la jetée, c’est-à-dire à moins de deux milles de distance. L’aventure a commencé en plein jour, par une après-midi d’août, claire et bleue, en face des fenêtres ouvertes d’une demi-douzaine de maisons. Cela seul suffit à rendre stupéfiant le manque de détails préliminaires ; mais à ce sujet vous aurez peut-être une opinion différente plus tard." Miss Waters a été sauvée de la noyade (elle avait une crampe) et recueillie par une famille bourgeoise anglaise : les Bunting. Quelle n'est pas leur surprise lorsqu'ils s'aperçoivent que celle-ci est une sirène ! Elle tente de séduire Harry, le fiancé d'une amie des Bunting. Va-t-il succomber au chant des sirènes ? Le fantastique s'invite dans la société édouardienne.

Pour lire cet ebook, connectez-vous sur Youboox
Lire sur le web